Rechercher
  • Cédre Inka

L'espace intimiste de l'atelier d'artiste

Parmi mes inspirations du moment figure l'intérêt pour les ateliers de création car il m'offre un cadre privilégié et intimiste pour ma propre pratique artistique et l'encadrement d'ateliers créatifs en caoching.


Tandis que les magasines de déco et les boutiques spécialisées offrent un panel épuisable de rangements pour organiser et rentabiliser son environnement, mon regard se porte aujourd'hui  sur l'aménagement spatial et l'organisation fonctionnelle des ateliers créatifs...J'ai fantasmé pendant longtemps d'avoir un espace dédié à la création, aujourd'hui que je le possède, mon organisation et mon besoin d'ordre sont ébranlés car il m'est difficile de garder cet espace ordonné et entre "ordre" ou "désordre" mon cœur balance.


Après recherche, il m'apparaît que l'ordre (qui est relatif pour chacun) correspond à un besoin de maîtrise de son territoire à travers lequel s'exprime certaines tensions préexistantes dans la famille au départ. Selon les études de Kathleen Vohs, l'on peut tirer des bénéfices d'un espace de travail mal rangé qui encourage une pensée créative et l'émergence de nouvelles idées.


En réalité , essayer d'organiser, classer contrarie la créativité et ne l'épanouie pas.

Tenter d'organiser sa créativité en mouvement revient à la priver d'inattendu, d'imprévisible, de découvertes fortuites promptes à l'amplifier. Trop d'ordre bride donc la créativité tandis qu'un espace désordonné ouvrirait à plus de fantaisie et de capacité créative. De même façon, l'ordre ne doit pas y être excessif car sinon il paralyse le fonctionnement des gens qui ne parviennent plus à se servir des objets.


Les quelques photos ci-dessous présentent des ateliers d'artistes ou de créatifs potentiellement en désordre ou non , parmi eux l'atelier de Francis Bacon, Jean-Michel Basquiat, Calder ou encore Norman Rockwell et d'autres anonymes (dont l'Atelier Perché FWI actif en Guadeloupe de 2016 à 2017).

.


15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout