Rechercher
  • Cédre Inka

Structurer son temps

Le bullet journal, bujo pour les intimes, est un système d’organisation et de gestion de tâches à la mode depuis quelques années que je viens seulement de découvrir.


Il permettrait d’améliorer sa productivité, d’éviter la procrastination, d’être plus organisé(e) et en plus, d’avoir une activité (ré)créative puisque c’est un système 100% DIY. Il s’agit d’un système de structuration du temps papier pensé par l’Américain Ryder Carroll, qui ne se retrouvait pas dans les différents agendas et planners disponibles sur le marché (www.bulletjournal.com).


Pour ma part, l’organisation classique des agendas et des semainiers ne me correspond pas non plus soit par manque de place soit car il comporte des pages inutiles comme les fuseaux horaires de chaque pays du monde dont je me passerais volontiers.


Malgré cette transition numérique, je reste fidèle au papier et les agendas virtuels ne me conviennent pas non plus. Le contenu du Bullet Journal épouse donc parfaitement mes besoins puisque c’est moi qui le compose. Il peut être 100% modulable, d’un mois à l’autre, et même d’un jour à l’autre. Chacune de vos pensées, de vos idées, de vos projets, de vos tâches à effectuer quelque soit la thématique peut y trouver sa juste place. Les composants visuels qui le structurent s’appellent bannières, bordures, séparateurs, handlettring, il s’organise autour d’éléments distinctifs tels que l’index en début de journal.

Afin de vous y repérer les pages sont numérotées et apportent des vues d’ensemble de la journée, de la semaine ou du mois à accomplir pour gérer vos priorités tout en mêlant tous les aspects de votre vie quotidienne, y compris vie privée et vie professionnelle.


Cet outil se révèle être une belle alternative personnalisable à souhait et constitue également un outil de mémoire de vos émotions ou événements marquants au même titre que pourrait l’être un journal intime ou un journal créatif.


Les addicts des to-do listes et de l’organisation y trouvent évidemment leurs comptes.

Ce qui me plaît le plus, c’est lorsque les symboles de mesure du temps sont détournés et utilisés de manière créative, colorée et graphique. J’ai trouvé ici quelques exemples qui illustrent mon propos et j’espère bien m’inspirer de quelques astuces pour animer une prochaine formation en créativité autour du Journal Créatif.




5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout